Les concerts


Vous êtes à Tokyo et souhaitez en profiter pour assister à un concert ? Suivez le guide !



Concert intimiste


Pour les petits concerts, que vous trouverez généralement du côté de Shibuya, le premier lieu dans lequel il faut se rendre, ce sont les konbinis. Chaque konbini a une machine qui permet de réserver des billets de concert. Généralement, vous aurez besoin d'un code que vous retrouverez facilement sur le site Internet de l'artiste que vous souhaitez voir.
Si jamais il n'y a plus de places, vous pouvez tenter votre chance du côté des boutiques de ticket de Shinjuku mais il est peu probable qu'ils puissent répondre favorablement à votre demande.
Il ne reste qu'à tenter votre chance devant la salle de concert le jour venu, c'est ce que j'ai fait pour l'un des derniers concerts de Stereopony qui a été pris d'assaut et j'ai quand même pu avoir une des dernières places, vendu 500 Y plus cher. Au final, j'ai payé mon billet 3500 Y plus 500 Y de consommation, ce qui reste très raisonnable.

Concert de grande envergure


J'ai voulu assister à l'un des concerts d'Ayumi Hamasaki, concerts pour lesquels même pour un Japonais, il est très difficile d'obtenir des billets. Et bien en fait, pas tout à fait, il faut juste savoir où chercher.



Pour les occidentaux, il y a quelques sociétés qui profitent des demandes des fans. Certains sites vous proposeront de réserver un billet avec 30% de frais. Ils réservent généralement ces billets sur les ventes aux enchères mais prennent beaucoup plus que ce qu'ils payent. Un de ces sites précise notamment qu'il ne faut pas proposer 300 euros pour une bonne place pour un concert d'Hamasaki, ce montant étant ridicule. Cela est faux et relève plus d'une arnaque qu'autre chose. Certes, les places sont chères mais pas au point de mettre 500 euros ou plus.
Alors, quelles solutions restent-ils ?



Soit vous avez un ami japonais qui pourra vous réserver une place via le fan club, ce qui est encore le moins cher (prix « normal » de 85 euros). Si vous parlez parfaitement japonais, vous pouvez également passer par le site Internet Pia qui gère toutes les billetteries japonaises.
Vous pouvez aussi passer par certaines associations, comme je l'ai fait avec Autrement le Japon, qui propose aussi de réserver votre billet. Le service de cette association est parfait mais je leur reprocherais d'être encore légèrement chers dans leur choix de billet (ils prennent 30 % de frais, ce qui est normal). Mais si vous voulez être sûr d'avoir votre billet, c'est la solution idéale.




Autre solution, les konbinis, qui fournissent bien sûr tous les billets de concert par le biais de Pia, en ayant le code correspondant sur le site Internet de l'artiste que vous souhaitez voir, vous pourrez, si ce n'est pas trop prisé, avoir des places.
Du côté des boutiques de tickets de Shinjuku, j'ai pu trouver des places pour Ayumi Hamasaki, malheureusement pour moi parfois mieux placées que mon billet et légèrement moins cher. Mais les prix varient énormément dans ces boutiques.
Enfin, en me rendant à la salle de concert le jour dit (au fameux Yoyogi Gymnasium !), un membre du fan club vendait sa place demi-tarif et d'autres personnes proposaient des places, à mon avis à des tarifs beaucoup plus prohibitifs.
Au final, pour ma part, je m'en suis sorti pour 180 euros.




Quel que soit le concert, vous avez la possibilité de laisser vos affaires dans des casiers. Si vous les conservez, une vérification sommaire est effectuée (je suis rentré au Yoyogi Gymnasium avec mon sac contenant appareil photo et caméscope). Il est évidemment interdit de prendre des images. D'ailleurs, aucun japonais ne le fait et j'avoue que c'est un plaisir de voir un concert sans avoir des milliers d'écrans électroniques devant les yeux. Il s'agit encore une fois pour moi d'une question de respect, à la fois de l'artiste, mais aussi du fan qui assiste au concert et qui veut en garder un souvenir agréable.

retour à l'index du dossier