Une batterie flexible

Des chercheurs de l’université de Stanford ont mis au point un nouvel accumulateur se basant sur des ions aluminium en lieu et place des ions lithium qui équipent les batteries actuelles.

Ce nouveau procédé apporte plusieurs avantages. Le premier est de permettre la fabrication d’une batterie pliable. Une technologie qui pourrait s’avérer utile devant l’essor des montres et bracelets connectés. En effet, le fait de pouvoir courber la batterie permet de potentiellement la placer dans le bracelet et ainsi augmenter sa taille. Une batterie plus grande permettrait d’augmenter l’autonomie qui fait malheureusement défaut actuellement dans la plupart de ces appareils. L’autre point intéressant concerne la vitesse de chargement. En effet, une minute suffit pour la recharger entièrement et elle dispose d’un nombre de cycles de charge de 7500, ce qui est beaucoup plus que les batteries traditionnelles. De plus, cette batterie ne s’enflamme pas et même lorsqu’elle est percée elle peut continuer de fonctionner.

Les chercheurs ont choisi de remplacer le procédé chimique habituel qui se base sur l’échange de l’ion lithium entre une électrode positive, le plus souvent un oxyde de métal de transition lithié (dioxyde de cobalt ou manganèse) et une électrode négative en graphite (sphère MCMB). Ils utilisent à la place une anode en aluminium, une cathode en graphite et d’un électrolyte liquide à base de sels minéraux.

Néanmoins, il reste un problème que les chercheurs devront résoudre. Alors que la tension des batteries ions lithium est de 3,6 – 3,7 V, celle de cette nouvelle batterie est aux alentour de 2 volts. Néanmoins, les recherches sont prometteuses et l’utilisation de matériaux plus écologique est également un plus.

 

source : 01net

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.