Des nanorobots pour aider la médecine

Des chercheurs en biophysique du MIT ont mis au point des nanorobots pouvant à terme trouver une utilité dans la médecine afin de délivrer des médicaments à des cellules spécifiques.

La science-fiction les a introduits depuis longtemps, mais petit à petit, la réalité commence à la rattraper. Le MIT vient en tout cas de faire un pas en ce sens. Les chercheurs sont parvenus à joindre deux microscopiques boules magnétiques, composées d’un mélange de polymère et de métal et à les faire se déplacer d’une zone à friction faible vers une zone à friction élevée à l’aide d’un champ magnétique.

Le point important est que les récepteurs des cellules de notre corps se caractérisent par une surface à friction plus importante. Les nanorobots pourraient donc aller y déposer un traitement spécifique.

Alfredo Alexander-Katz, un des biophysiciens responsables de l’expérience, a ainsi confirmé : « nous pouvons faire marcher cette chose et trouver des régions où certains récepteurs sont exprimés. Elle pourrait y déposer certains médicaments.»
Il suffirait alors de les adapter pour être attiré vers certains types de récepteurs en fonction d’un objectif donné.

À terme, les chercheurs espèrent pouvoir les rendre autonomes afin de surveiller notre corps.
Il faut néanmoins relativiser la découverte. En effet, le MIT n’a effectué ces expériences que sur des surfaces de laboratoire et pas encore sur des cellules vivantes. Il faudra donc encore attendre quelques années avant de voir arriver cette technologie. Mais les avancées sont prometteuses et pourraient mener à une révolution de la médecine.

Source : 01net

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *