E-ELT : l’Eso donne son feu vert définitif à sa construction

E-ELT : l’Eso donne son feu vert définitif à sa construction

elt-2011-02-cc

L’Eso accepte la construction du télescope géant E-ELT, dans le désert d’Atacama au Chili. Géant son diamètre de son miroir primaire sera de 39 mètres.

Au fil des décennies, les procédés d’optique ont été améliorés et les instruments d’observation sont devenus des bijoux de technologie. Toujours plus grands, pour voir toujours plus loin, les télescopes permettent aujourd’hui un balayage impressionnant du ciel. C’est le cas des ELT, les Extremely Large Telescopes, dont plusieurs sont en projet aux États-Unis et en Europe.

Surnommé E-ELT pour  European Extremely Large Telescope, ce nouveau concept de télescope révolutionnaire basée au sol aura un miroir de 39 mètres et sera le plus grand « œil du monde sur le ciel ». Il est considéré comme l’une des priorités les plus hautes dans l’astronomie car il promouvra énormément la connaissance astrophysique, permettant les études détaillées de sujets incluant des planètes autour d’autres étoiles, mais aussi les trous noirs super massifs ainsi que la nature et la distribution de la matière noire qui domine l’univers.

eelt_concept

 

L’E-ELT abordera les plus grands défis scientifiques de notre temps et aidera au  dépistage de planètes semblables à la terre autour d’autres étoiles dans « les zones habitables » où la vie pourrait exister. Un des Saints Graal d’astronomie moderne d’observation.

Partager cet article

2 commentaires sur “E-ELT : l’Eso donne son feu vert définitif à sa construction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *