Piratage d’un réseau wifi avec un drone

Des chercheurs sont parvenus à collecter des données provenant d’un smartphone en simulant un site déjà visité par ce dernier au moyen du WiFi.

 

Les chercheurs anglais ont présenté lors de la conférence Black Hat de Singapour une technologie appelée Snoopy. Elle utilise la connexion WiFi de l’appareil mobile pour recherche tous les derniers réseaux auquel il s’est préalablement connecté par un scan minutieux. Le drone se fait ensuite passer pour un réseau sans fil provenant d’une enseigne connue. Le drone leurre ainsi le mobile qui se connecte sur le réseau pirate en croyant se trouver sur une véritable hotspot. Le drone peut alors intercepter toutes les données échangées avec le mobile.

 

Pendant une heure de vol, le drone a pu analyser 150 appareils mobiles. Le pirate a ainsi collecté des noms d’utilisateurs et des mots de passe lui permettant de se connecter à des comptes comme PayPal, Amazon, etc.

 

Il ne s’agit ici bien sûr que d’une démonstration, mais la menace venant du ciel pourrait se concrétiser. Il est donc recommandé de ne pas se connecter à des sites sensibles depuis un hotspot public. De même, cette technique ne fonctionne que si le WiFi est allumé. En cas de doute, il suffit de couper le WiFi de son appareil et plus aucun piratage n’est possible.

 

source : www.money.cnn.com

Partager cet article

Un commentaire sur “Piratage d’un réseau wifi avec un drone

  1. Cela peut faire peur. Heureusement que ce n’est qu’une démonstration. C’est vrai qu’en général je déconnecte tout en public comme le Bluetooth de peur des virus. Le wifi va donc surement connaitre le même traitement par la suite chez de nombreux utilisateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.